Correspondance administrative de Vivant Denon [1802-1815]
 
  Repères chronologiques de la vie et de l'époque de Vivant Denon
 

  Repères chronologiques

1747
4 janvier Naissance de Dominique-Vivant Denon, à Chalon-sur-Saône.

1768
10 mai Denon obtient une charge de gentilhomme ordinaire du roi.

1769
14 juin Première représentation par la troupe de la Comédie française de Julie ou le Bon Père.

1772
Un nouvel ambassadeur, François-Michel Durand de Distroff, est nommé à Saint-Pétersbourg. Denon doit l'accompagner en tant qu'attaché d'ambassade.

1773
16 janvier Brevet du roi autorisant Denon à voyager en Russie pendant trois ans.

1774
11 mai Denon et M. de Langeac, conseiller de Légation, enlèvent la comédienne Dorseville, emprisonnée à Saint-Pétersbourg. L'aventure tourne mal et Denon et Langeac sont contraints de quitter la Russie.

1775
En vue du renouvellement de l'alliance avec la Suisse, Denon parcourt les cantons.
L'organisation de la mission de Denon n'est pas connue. Ce voyage est surtout resté célèbre par son passage à Ferney.
4 juillet Denon soupe chez Voltaire en compagnie de sa nièce, Mme Denis, et du père Adam.

1777
Juin Parution de Point de lendemain dans les Mélanges littéraires, ou Journal des dames de Dorat.
Octobre Denon quitte Chalon pour l'Italie, avec son précepteur, l'abbé Buisson, qui l'accompagnera jusqu'en mai 1778. Denon entreprend ce voyage à la demande de l'abbé de Saint-Non et de Jean-Benjamin de Laborde qui se sont associés pour publier le Voyage pittoresque ou Description des royaumes de Naples et de Sicile. Denon doit en rédiger le texte et encadrer le travail des artistes chargés de son illustration : les dessinateurs Cl. L. Châtelet et J. Desprez ainsi que l'architecte J. A. Renard qui rejoint l'équipe à Naples.
Novembre Arrivée à Naples.

1778
Avril-novembre Denon, en compagnie de Châtelet, Desprez et Renard, entreprend l'exploration du sud de l'Italie. Après avoir suivi la côte adriatique, ils atteignent Reggio d'où ils embarquent pour la Sicile qu'ils parcourent entre le 2 mai et le 26 novembre avec une excursion à Malte du 4 au 19 septembre.
Denon et son équipe quittent Messine le 26 novembre et leur retour à Naples se situe peu avant Noël de la même année.

1779
Février Denon est nommé conseiller d'ambassade auprès de l'ambassadeur à Naples, Clermont d'Amboise.

1781
Cette année voit la publication par l'abbé de Saint-Non, du premier volume du Voyage pittoresque ou Description des royaumes de Naples et de Sicile.

1782
Suite au départ de Naples de l'ambassadeur de France, Denon se voit confier de nouvelles responsabilités.
La position du jeune chargé d'affaires fut assez inconfortable. A l'époque, le royaume de Naples est sous la domination des Bourbons d'Espagne. Ferdinand IV (1751-1816) laisse gouverner sa femme, Marie-Caroline d'Autriche. Mais sous l'ascendant de John Acton celle-ci tente de se débarrasser de la tutelle de l'Espagne en s'appuyant sur l'Angleterre et l'Autriche. Dans la correspondance qu'il échange avec son ministre jusqu'à son départ en 1785, Denon rend compte des sentiments anti-français et des agissements des deux amants aux yeux desquels il apparaît très rapidement comme un "épouvantail insupportable". Bien que son rappel en France soit demandé par la Cour de Naples dès juillet 1783, Denon, soutenu auprès du gouvernement de Versailles par Collichi, avocat de la France à Naples, est maintenu en poste et doit subir maintes humiliations jusqu'à l'arrivée du nouvel ambassadeur.
Cependant ses rapports déplaisent fort à Marie-Antoinette, sœur de Marie-Caroline et il se voit reprocher à plusieurs reprises de donner des détails sur la vie privée de cette dernière.

1783
Septembre Le comte de Cagliostro, présent à Naples, rencontre Denon à plusieurs reprises.

1785
Septembre Denon est de retour à Versailles.

1786
Avril-juin La collection de 525 vases étrusques que Denon avait rassemblée en Italie, est acquise par d'Angiviller pour 30.000 livres et entreposée à la Manufacture de Sèvres.

1787
28 juillet Denon est reçu à l'Académie avec L'Adoration des bergers, eau-forte d'après L. Giordano.
Denon semble avoir bénéficié d'appuis solides pour être reçu au mépris de toutes les règles del'Académie qui veulent que le morceau de réception soit un burin, d'après un portrait ou une composition importante d'un académicien.

Au Salon de 1787, Denon expose cinq gravures.

1788
Denon quitte Paris en juin avec le projet de faire le tour de la péninsule italienne pour visiter les villes qu'il ne connaît pas encore. Il parcourt la Lombardie, visite Turin et Parme. Il arrive à Venise dans le courant du mois d'octobre. Il y fréquente l'aristocratie vénitienne ainsi que les milieux politiques, intellectuels et artistiques. Il est introduit dans le salon d'Elisabetta Teotochi Marin, dénommée Isabella, avec qui il va bientôt nouer une étroite liaison.

1789
Avril-octobre Denon se rend dans différentes villes dans le but semble-t-il de graver les principales œuvres qu'elles conservent : Ferrare, Bologne, où il est reçu à l'Accademia Clementina, Cento, Modène, Florence, Volterra…
Sa situation matérielle devient préoccupante à la suite des événements qui se déroulent en France.

1790
Avril-mai Au cours de son séjour à Venise, Goethe fait la connaissance de Denon.
12 août Les événements révolutionnaires ayant rendu la présence des Français à Venise suspecte, Denon est convoqué par les inquisiteurs de Venise auxquels il déclare se consacrer entièrement à la gravure. A partir de cette date, Denon fait l'objet d'une surveillance très méticuleuse .

1791
Au Salon de 1791, Denon expose un dessin et deux gravures.

1793
15 juillet Accusé d'être un espion de la Convention, Denon reçoit l'ordre de quitter Venise, et s'embarque pour Padoue.
21 juillet-26 octobre Denon réside à Florence, territoire neutre jusqu'à ce que l'Angleterre force le grand-duc de Toscane Ferdinand III, à expulser les Français de son Etat.
Denon est de retour à Paris au mois de décembre.

1794
29 juin Denon est rayé de la liste des émigrés du département de Saône-et-Loire.

1795
Au Salon de 1795, Denon expose quatre gravures.

1796
16 août Denon signe la pétition adressée au Directoire exécutif pour appuyer les thèses de Quatremère de Quincy contre le déplacement inconsidéré des œuvres d'art en provenance de Rome.

Au Salon de 1796 Denon expose trois gravures.

1798
14 mai A Toulon, Denon embarque pour l'Egypte.
2 juillet Après la prise de Malte (13-19 juin), débarquement des troupes françaises à Alexandrie.
10 septembre départ pour le Delta avec le général Menou. Denon réside ensuite au Caire de façon quasi permanente jusqu'à son départ pour la Haute-Egypte au mois de novembre.

1799
Dans la nuit du 22 au 23 août, à la suite de Bonaparte, Denon embarque pour la France à Alexandrie.
9 octobre Débarquement à Fréjus.

1800
7 novembre Denon assiste à l'inauguration par Bonaparte des salles d'antiques du Musée central des Arts.

1802
Mai Parution du Voyage dans la Basse et la Haute Egypte, à Paris chez Didot et la même année à Londres chez Peltier ; plusieurs traductions anglaises paraissent également en 1802 à Londres par Aikin, Blagdon et Kendal ; J.-G. Legrand fait paraître une première adaptation française.

19 novembre Denon est nommé directeur général des Musées.


1803
31 janvier Par arrêté consulaire, Denon est nommé, et non élu, membre de l'Institut, IVème classe (Beaux-Arts), 1ère section (Peinture).
17 mai Comme cela est prévu par le décret nommant Denon à la tête du musée, un logement lui est attribué au Louvre.
18 novembre Denon est fait chevalier de la Légion d'honneur.

1804
26 avril Denon publie dans Le Moniteur une défense de la statue du Premier Consul par Chaudet destinée au Corps législatif (Ermitage) où il prône l'utilisation du nu en sculpture.
16 août La distribution des croix à l'armée au camp de Boulogne est organisée par Denon.
18 septembre Ouverture du Salon où sont exposés deux bustes représentant Denon, par Boichot et par Chaudet.
2 décembre Sacre de Napoléon : le décor des "Honneurs de Charlemagne" est dû à Denon.


1805
Avril Denon quitte Paris pour se rendre au Couronnement de Napoléon à Milan le 26 mai.
14 juin Dans la chapelle de l'Hospice du Grand-Saint-Bernard, Denon assiste aux funérailles du général Desaix dont il a lui-même réglé le cérémonial.
Juillet-août Denon retrouve Isabella Teotochi Marin en Italie puis parcourt le nord de la péninsule.
Août Denon séjourne à Vienne dont Napoléonva s'emparer en octobre.
Septembre Denon est à nouveau en Italie et revoit Isabella.
Octobre-novembre A Strasbourg, Denon fait la connaissance du dessinateur Benjamin Zix qu'il engage à son service. Il se rend ensuite à Munich.

1806
Janvier Denon est de retour à Paris.
26 février Décret ordonnant la construction d'un arc sur la place du Carrousel à la gloire des armées ; les architectes en sont Percier et Fontaine ; Denon est chargé des "travaux d'art et de sculpture". Le monument sera inauguré le 15 août 1808.
28 février Décret confiant à Denon l'illustration des campagnes d'Italie et d'Allemagne.
1er mars Décret concernant les portraits des princesses et les statues des généraux. Denon est chargé d'en suivre l'exécution.
15 septembre Ouverture du Salon où un portrait de Denon par Soiron est exposé.
20-27 septembre Denon participe au jury du concours pour le prix de Rome.
Octobre-décembre Voyage en Allemagne : Francfort, Weimar, où Denon est logé chez Goethe, Berlin, Potsdam, Custrin, Wolfenbüttel, Brunswick…

1807
Denon continue ses saisies d'œuvres dans les galeries d'Allemagne et de Pologne jusqu'à la fin juin : après Cassel (janvier), Brunswick (février), Hambourg, Schwerin, Berlin (mars), Dantzig (mai), Heilbing, Tilsit (juin).
7 mars Denon établit le programme du concours pour la représentation de la Bataille d'Eylau.

1808
29 juin Denon est fait chevalier de l'Empire.
14 octobre Ouverture du Salon où est exposé le portrait de Denon par Lefèvre (Versailles).
Fin novembre, Denon quitte Paris pour l'Espagne. Il est à Madrid en décembre.

1809
Janvier Après Valladolid, Denon retourne en France à la fin du mois.
Mai-juin Voulant suivre la campagne d'Autriche, Denon quitte Paris, pour Vienne, où il séjournera six mois à partir du 6 juin.
15 juin Denon assiste à la cérémonie funèbre en l'honneur d'Haydn en compagnie de Stendhal.
15 août Décret signé par l'Empereur à Schönbrun ordonnant l'édification sur le pont Neuf d'un obélisque destiné à commémorer les faits d'armes de la Grande Armée ; Denon est chargé de son exécution.
15 octobre A Schönbrunn, Napoléon nomme Denon officier de la Légion d'honneur.
Novembre A Munich, Denon s'essaie à la lithographie dans l'atelier des frères Senefelder.
26 novembre Denon est de retour à Paris.


1810
1er janvier
Décret concernant le décor pour le pont de la Concorde dont Denon est chargé de mener à bien les travaux.
9 février Décret ordonnant la construction, place de la Bastille, d'une fontaine en forme d'éléphant ; Denon doit en suivre la réalisation.
27 mars Denon est présent à l'arrivée de Marie-Louise d'Autriche à Compiègne ; il lui présentera Prud'hon comme professeur de dessin.
5 novembre Ouverture du Salon ; Bosio expose un buste de Denon.
10 novembre Décret nommant Denon directeur des fouilles à Rome.

1811
18 août Départ de Denon, pour l'Italie, d'où il ne reviendra qu'en janvier de l'année
suivante.
Octobre-novembre Après Gênes et Florence, Denon est à Rome.
7 décembre Sur le chemin du retour, Benjamin Zix décède à Pérouse. Denon regagne ensuite la France en passant par Florence, Plaisance et Milan.


1812
1er novembre Ouverture du Salon où sont exposés trois portraits de Denon par Augustin, Parent, et Jeannest.

1813
Denon loue pour 6000 francs le premier étage du 5 quai Voltaire (actuel 7).


1814
4 avril Louis XVIII monte sur le trône. La première Restauration n'entraîne pas de modifications dans les attributions de Denon. Sa situation matérielle est cependant fragilisée.
Mai-juin Denon reçoit Jean Henry chargé de réclamer les œuvres confisquées par Denon à Berlin en 1806-1807, et notamment les pièces du "cabinet des antiques" du roi de Prusse dont il est le directeur.
25 mai Denon accueille le Tsar à la Monnaie des médailles.
1er novembre Ouverture du Salon où le portrait de Denon en émail par Augustin est à nouveau exposé.

1815
3 octobre Denon présente sa démission au roi.

1825
28 avril Denon s'éteint dans son appartement du quai Voltaire ; il est enterré au cimetière du Père Lachaise deux jours après.

1826-1827
Vente en trois parties des collections de Vivant Denon.

1829
Parution des Monuments des Arts du dessin chez les peuples tant anciens que modernes, recueillis par le Baron Vivant Denon.